Enjeux et missions

Enjeux et missions

Enjeux et missions

Contexte et enjeux

Désormais, il apparaît que le fonctionnement des écosystèmes ne peut plus être dissocié de la dynamique des activités humaines. En effet, il est maintenant largement établi que, au cours des dernières décennies, les changements environnementaux aux échelles locales et globales menacent la pérennité même de ces écosystèmes en modifiant l'équilibre entre les activités humaines, la biodiversité, les propriétés fondamentales et le fonctionnement global des écosystèmes.

Dans ce contexte, l’étude des conséquences écologiques de tels changements globaux sur la biodiversité et, par conséquent, sur la fourniture de biens et services écologiques associés aux écosystèmes est devenue une problématique sociétale de premier plan en plus d’une discipline scientifique. Ces thématiques de recherche sont au cœur des enjeux nationaux (publication de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité 2011-2020, création de l‘Office Français de la Biodiversité), européens et internationaux actuels (création de l’IPBES, BiodivERsA Strategic Research and Innovation Agenda) relatifs au suivi, à la dynamique et à la résilience de la biodiversité.

Missions

Salle blanche pour la préparation et l'observation et le stockage d'échantillons de structures calcifiées de différentes espèces de poissons
© INRAE / NICOLAS Bertrand

EABX mène des recherches sur la caractérisation et la compréhension des réponses de la biodiversité aquatique continentale aux changements globaux à différentes échelles biologiques. Les changements globaux qui nous intéressent plus particulièrement sont la pêche, la fragmentation des milieux, la contamination et le changement climatique.

Les objectifs de nos recherches sont, dans un premier temps, de mieux comprendre les mécanismes en jeu, puis, dans un second temps, de fournir recommandations en se basant sur différents outils tels que des indicateurs, méthodes, simulations, expertises, capteurs… en appui aux politiques publiques de gestion des écosystèmes aquatiques.

Les objets de recherche de l'unité concernent les écosystèmes aquatiques continentaux et se déclinent à différents niveaux d’organisation :

  • espèces et populations d’intérêt patrimonial (poissons migrateurs amphihalins, végétaux aquatiques (isoétides) ) ou fonctionnel (sole, crevette blanche, microalgues) ;
  • communautés (végétaux aquatiques, poissons, biofilms) ;
  • réseaux d'interactions au sein des biofilms des écosystèmes estuariens et lacustres.

Objets de recherche

Les axes de recherche d'EABX

EABX rejoint la stratégie d’INRAE et de son Département AQUA en participant activement au Domaine Scientifique Stratégique « Biodiversité, gestion et dynamique des écosystèmes, services écosystémiques » et secondairement au domaine Scientifique Stratégique « Risques » ainsi qu’à l’Axe Directeur du Département AQUA qui porte sur les « Systèmes aquatiques soumis à des pressions multiples » (ADD1).
Les recherches de l'unité, généralement orientées par la résolution de problèmes, cherchent à intégrer 4 grands axes de recherche fondamentale, transversaux à nos domaines d’activité et à nos objets d’études.

L'influence des facteurs globaux et locaux sur la biodiversité

Comment intégrer les stress multiples d’origine anthropique dans l’évaluation de l’état écologique des systèmes ? Comment les déconvoluer dans une optique de restauration? Comment les changements climatiques influencent-ils les dynamiques de repositionnement des espèces et leur viabilité ? Quelles réponses de la biodiversité face aux risques écotoxiques ? Quelles ont les dynamiques de bioaccumulation et quels sont les biomarqueurs associés ? Quels sont les impacts des ruptures physiques de continuité sur les comportements migratoires et la viabilité des populations de poissons migrateurs amphihalins ?

Les réponses adaptatives aux changements globaux

Quels mécanismes individuels sont impliqués dans l’émergence de réponses adaptatives ? Quels traits ou caractéristiques populationnels facilitent l’émergence de réponses adaptatives chez certaines espèces (repositionnement, métapopulation, tactiques, redondance fonctionnelle…) ? Peut-on prédire les risques de mal-adaptation et les potentielles réponses adaptatives des espèces à partir des observations passées (trajectoires, phénologie…) ?

Les modifications de la biodiversité et leurs évolutions sur le fonctionnement des systèmes

Quels mécanismes d’interactions biotiques structurent les communautés (broutage, allélopathie…) ? Quel lien entre biodiversité et fonctionnement trophique (dans nos écosystèmes/communautés d’intérêt) ? Quel est le rôle de la dynamique d’espèces-clé sur le fonctionnement ? Quelles méthodes d’études des réseaux trophiques pour aujourd’hui et pour demain ?

Les dynamiques écologiques des habitats et des espèces dans un contexte de restauration et/ou conservation

Quels sont l’état et la viabilité des populations et des habitats restaurés ou soutenus (isoétides, poissons migrateurs amphihalins) ? Comment élaborer, évaluer et améliorer les programmes de conservation-restauration ? Comment la restauration des habitats et des espèces impacte-t-elle le fonctionnement d'un écosystème ?

Date de modification : 08 février 2024 | Date de création : 15 mai 2023 | Rédaction : Grégory Lambert